Célébrer Saint Valentin à l'église : Vraiment ?

 

C’est une première pour la Paroisse Saint-Joseph-en-Cambrésis qui ajoute cette année à la litanie de ses évènements missionnaires, la célébration de Saint Valentin, Saint Patron des amoureux, que nous avons aujourd’hui pris l’habitude de célébrer davantage par la publicité que dans le cadre liturgique. Il était temps que notre Eglise se réapproprie cette fête d’origine chrétienne, fête des amoureux et par extension de l’Amour... c’est chose faite depuis le 20 février dernier !

 

La belle église de Cauroir a été choisie pour accueillir les couples de tous âges et de toutes situations, mariés ou non, qui souhaitaient venir confier leur union au Seigneur et prier pour les couples de leur entourage. Spécialement décorée pour l’occasion par le relais des « Semeurs », l’église Saint Léger a bien vite été remplie par les paroissiens des douze clochers venus nombreux malgré la tempête Franklin qui sévissait ce week-end là dans les Hauts de France.

 

Signe d’un vent nouveau, cet évènement inédit, issu des propositions de l’Équipe d’animation paroissiale, avait pour ambition de permettre à chacun, quel que soit sa situation conjugale, de venir célébrer l’Amour dans son sens le plus large qui soit, c’est-à-dire dans son sens chrétien. Et  justement, l’Evangile du jour commentée par notre Frère curé Denis Lecompte rappelait la nécessité d’aimer… jusqu’à nos ennemis !

 

Dans cet état d’esprit, après la lecture de la prière universelle écrite par trois couples de la paroisse, les fidèles ont été invités à inscrire sur des post-it en forme de cœur leurs intentions de prière. Pour certains ce fut l’occasion de confier leur couple, pour d’autres un compagnon de vie actuel ou défunt, pour d’autres encore les personnes de leur entourage rencontrant des difficultés dans leur couple ou leur recherche de l’Amour. Des enfants de la paroisse ont très joliment confié l’amour de leur parent. Ces intentions furent rassemblées par les servants d’autel au moment de l’offertoire pour être ensuite disposées sur un panneau devant l’autel, qui fut bientôt vite recouvert en totalité tant l’assemblée s’enthousiasma de cet entracte inhabituel à la messe dominicale.

 

Il faut dire que comme il est désormais de coutume lors des évènements paroissiaux, l’ambiance était particulièrement festive. L’Orchestre des Jeunes a su une nouvelle fois revisiter les chants connus ou moins connus des habitués, passant avec brio d’un duo de flûtes traversières sur un chant de Taizé au remix jazzy du chant final « Témoins de ton Amour ».

 

Face au succès inattendu de cette première édition, nous pouvons d’ores et déjà parier que quelles que soient les conditions climatiques l’année prochaine, Saint Valentin sera de nouveau mis à l’honneur par notre paroisse.    

 

Jérémy

Article publié par Philippe LARCANCHE • Publié le Dimanche 30 janvier 2022 • 171 visites

keyboard_arrow_up