Une immersion au cœur de nos 12 villages

 

 

 

EN TOURNANT LES PAGES DE L’AGENDA

 

 

 

Quel bonheur de commencer la journée par la messe célébrée le matin à 9h00. Habituellement dans les églises, parfois dans les sacristies. Elle a rassemblé, au fil des jours, environ 150 personnes.

 

La messe suivie d’un « café-partage » (entre 8 et 15 personnes à chaque rencontre) : l’occasion de se redire les engagements pris, les services rendus, les bonheurs, les difficultés, les manques. L’occasion d’encourager, de fortifier, de faire des liens.

L’occasion de dire aussi : « Vous êtes habituellement l’Eglise dans votre village. Votre baptême vous qualifie pour cela ». A la clé, la feuille de route pour la journée.

 

 

Ce sont les chrétiens du village qui ont décidé des visites à faire tout au long de la journée. Ils savent mieux que moi ! Souvent accompagné par quelqu’un, on traverse ensemble le village. Je découvre la beauté des liens existants et la confiance mutuelle. C’est le Christ qui rend visite à travers le pèlerin que je suis. C’est le Christ qui accueille le visiteur à travers celui ou celle qui ouvre sa porte.

 

140 visites auprès des malades et des personnes âgées ou seules. Mais aussi visite à des familles en deuil, des parents qui demande le baptême pour leurs enfants, la surprise de prendre un repas de midi avec un jeune couple dont j’ai célébré le mariage, des visites inattendues et non programmées quand l’horaire le permet. C’est le temps de l’écoute et de la gratuité : entendre les services rendus et en rendre grâce, entendre la souffrance de voir moins les prêtres et le nom des curés qui ont marqué le village. Etre le témoin de bien de souffrances cachées.

Sans oublier les rendez-vous avec le maire du village et des élus, en mairie ou au cours d’un repas, dans la journée ou en soirée. La sortie des écoles a permis de retrouver des enfants tout surpris, de rencontrer des parents, des enseignants, une directrice. Que dire de la visite de l’A.D.M.R., d’un centre équestre, d’un parc animalier, d’un centre social, d’un gainier, de quelques cartées de belote au club des aînés.

 

Des soirées aux multiples visages.

Prévues studieuses, elles ont été plutôt conviviales : autour d’un pique-nique, d’une pizza, d’une quiche, d’un repas. Avec la présence de quelques couples avec leurs enfants. Des soirées à bâtons rompus qui ont permis de rendre compte de la visite du village, du bonheur vécu et partagé. Des moments qui ont favorisé des échanges spontanés sur la foi et la Bible, l’Eglise et la vie diocésaine, d’annoncer aussi la visite pastorale de Mgr Garnier au printemps 2009. Avec un retour à la maison à une heure tout à fait raisonnable.

 

Abbé Bernard DELEU

 

 

 

AU FIL DES JOURS (témoignages)

 

10 heures ! Après l’Eucharistie, une rencontre à la salle paroissiale du village fut un moment très convivial où chacun a pu faire plus ample connaissance. Avec un petit café attendu et apprécié. Une belle rencontre, mais trop brève. Au cours de la journée, échanges et repas chaleureux avec Monsieur le Maire et son adjointe. Quelques réflexions entendues : « C’est un curé pour notre village ; recevoir la communion par un prêtre, quel bonheur ; nous avons reparlé du passé, à quand la nouvelle visite ? C’était une première de taper le carton avec un curé ! » 19h00 : pizzas, quiches, tartes et gâteaux nous ont rassemblés autour de l’abbé pour lui dire merci de cette magnifique journée qu’il nous a permis de vivre dans la joie et le partage.

Danièle, Geneviève et Arlette (Cagnoncles)

 

Les malades et les familles visitées sont unanimes pour dire combien ils ont apprécié ces moments d’échanges, de partage, de prière et de convivialité. Ils souhaitent ardemment que ces visites se renouvellent le plus souvent possible. Ce fut une journée enrichissante pour tous, qui a permis de rassembler toutes les personnes qui participent, de près ou de loin, à la vie de la paroisse. Les enfants ont exprimé leur surprise et leur fierté de voir leur abbé à la sortie de l’école. Quant aux élus, l’échange leur a semblé nécessaire et fructueux. Une belle journée à renouveler.

Marie-Louise (Boussières)

 

Au début de l’après-midi, rencontre avec les diffuseurs et diffuseuses du Lien. Temps de présentation mutuelle et échanges intéressants. L’abbé rappelle l’importance du journal paroissial. Les familles le feuillettent ou le lisent beaucoup plus qu’on ne le pense. La soirée s’est terminée avec un petit groupe représentant cinq foyers. L’occasion d’un échange avec des parents d’adolescents et de jeunes enfants.

Célinie (Awoingt)

 

« Ce 15 janvier, nous sommes allés à la rencontre de l’abbé Deleu. Petit moment convivial organisé par Mme Lizée. Au cours de cette soirée, les familles ont appris à faire plus ample connaissance. Ce premier contact fut très chaleureux et agréable ».

Alexandra (Awoingt)

 

Une partie de l’équipe municipale et des distributeurs du Lien ont partagé une raclette et ce fut l’occasion d’échanger et de dire à l’abbé qu’il avait eu une idée merveilleuse de consacrer une journée entière à chaque village de la paroisse Saint-Joseph en Cambrésis.

 

Marie-Louise (Séranvillers-Forenville)

 

Visite Niergnies Visite Niergnies  © Jean-Paul DEUDON 

 

La présence d’un artiste gainier dans le village, qui a déjà œuvré pour l’Eglise, a impressionné l’abbé. C’est avec beaucoup de curiosité et d’admiration qu’il a visité son atelier. En fin de visite, il a reçu un médaillon portant l’insigne de relais de l’Envol. Le couple vient d’avoir 60 ans de mariage. Ils ont été invités à la messe des couples le 1° février à Naves. A la sortie de l’école, l’abbé a pu rencontrer les enfants et les parents. Une maman l’a approché et lui a demandé les formalités pour le baptême de son dernier-né.

 

Geneviève (Niergnies)

 

 

 

C’est sous la neige qu’Estourmel a accueilli son curé le 7 janvier. Une certaine effervescence régnait dans le village car il fallait respecter un emploi du temps très chargé, et chacun avait le souciVisite estourmel Visite estourmel  © Jean-Paul DEUDON de la réussite de cette journée. Après une célébration très suivie malgré le froid intense, les visites aux malades et personnes âgées, le  repas avec les élus, la messe de funérailles, la rencontre avec les enfants du caté ont rythmé la journée. Les acteurs de la visite (paroissiens, élus, enfants) se sont réunis nombreux pour clore la journée en partageant un moment convivial. Nous avons appris la visite pastorale de Mgr Garnier dans quelques semaines. Il faisait très froid, mais la fraternité et la chaleur étaient dans les cœurs ce soir-là.

Annette (Estourmel)

 

 

Les enfants de 4° année de caté ont été impressionnés que l’abbé prenne du temps pour les rencontrer au milieu de toutes ses visites. Sommes-nous donc importants pour lui ? Je n’ai pas pu m’empêcher de leur dire qu’ils étaient les plus importants parce qu’ils sont l’avenir.

Danièle (Estourmel)

 

On n’a rien inventé. On s’est inspiré de ce qui était vécu dans les autres villages. Mais à Cattenières, le club des aînés faisait ce jour-là son assemblée générale, suivie d’un repas auquel l’abbé était invité. Il a fait connaissance d’une partie des aînés du village. Il nous a consacré deux heures de son temps. Nous le remercions pour l’ensemble de cette journée.

 

Bernard (Cattenières)

 

Photos Jean-Paul Deudon

 

 

Article publié par Michel LEMAIRE • Publié le Vendredi 08 mai 2009 • 8449 visites

keyboard_arrow_up