Homélie "Annonciation du Seigneur"

Evangile commenté par le Père Denis Lecompte

La Célébration de l’Annonciation du Seigneur est une très grande Fête ! C’est le début du Salut évangélique : le 25 mars se célèbre 9 mois avant le 25 décembre… Notre Dieu prend chair en Marie avant de se manifester par sa naissance à Noël ! C’est la source et le début de l’Evangile…

Que, dans les difficultés, le coronavirus, les soucis d’aujourd’hui…, nous puissions prendre conscience du Germe et du Trésor de Vie qui nous est donné ! Dans le contexte du coronavirus, les cloches de toutes nos églises sonneront ce mercredi et nous sommes invités à placer des lumières à nos fenêtres.

Et cela grâce au « oui » de Marie. Annonciation du Seigneur à la Vierge Marie suivie de son « oui » : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

Ce « oui » de Marie la caractérise ! Et il sera renouvelé tout au long de sa vie dans les pires difficultés : sa confiance et sa foi profonde alors qu’on la soupçonne puisqu’elle n’a pas eu de relations physiques avec Joseph ; la Nativité dans une écurie, sur de la paille, près du fumier ; l’exil en Egypte comme réfugiés ; la perte de Jésus à Jérusalem ; l’épisode de Cana : « Femme que me veux-tu ?, mon Heure n’est pas encore venue » ; ou encore « Qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? Ce sont ceux qui… »… Et que dire de Marie au pied de la Croix en voyant mourir son Fils à 33 ans dans des souffrances qu’on ne saurait imaginer…

Dans ces difficultés, bien pires que les nôtres, Marie a témoigné d’une confiance et d’une foi profondes.

En couple avec Marie, le saint Patron de notre paroisse que nous fêtions ce 19 mars, témoigne d’une même confiance et foi profondes.

Aujourd'hui certains pensent qu'on peut se réaliser et être heureux qu'en en faisant à sa tête, qu'en suivant ses goûts, quand ce ne sont pas ses instincts.

Saint Joseph était pleinement accordé à Marie parce que, comme elle, il n'avait qu'un désir : servir le salut de Dieu.

Et c'est vrai que ce plan divin est venu bouleverser son plan personnel. Il l'a totalement accepté dans la foi, la disponibilité et même l'abnégation. Lui, que certains considèrent comme un homme sans consistance, était, en réalité, un homme d'une volonté supérieure parce que capable de s'effacer devant la volonté divine ou, plutôt, capable de la faire totalement sienne.

Il était digne d'Abraham, qui fut déclaré juste à cause de sa foi. C'est aussi à cause de sa foi que Joseph est désigné comme un « homme juste » dans l'Evangile.

Cette lumière de foi devrait permettre de ne jamais être désarçonné par les événements, même les plus bouleversants.

Comme Abraham, comme Saint Joseph, nous sommes invités à être totalement disponibles, instruments dociles dans la main de Dieu et de la Vierge Marie.

Si nous voulons donner toute notre mesure (celle que Dieu veut pour nous et qui dépasse nos petites prévisions ou estimations), alors laissons-nous conduire par la Providence, soyons des instruments dans la main de Marie et de Joseph.

Soyons-en surs : au-delà de tout inquiétude excessive et de toute hystérie qui peut s’emparer de notre société, c'est ainsi que nous trouverons paix intérieure et fécondité apostolique

L’oraison de la Fête de l’Annonciation est celle de l’Angélus. Cette prière reprend précisément l’évènement de l’Annonciation et de l’Incarnation de Dieu, 9 mois avant Noël. Les cloches de nos églises nous appellent, 3 fois par jour, à reprendre cette prière. Puisque nous habitons la campagne, souvenons-nous du célèbre tableau de Millet et sachons vivre dans la Paix.

Père Denis Lecompte

Retrouver les lectures de l'Annonciation du Seigneur en cliquant ici

Article publié par Philippe LARCANCHE • Publié le Mardi 24 mars 2020 • 41 visites

keyboard_arrow_up